Mardi 17 avril 2012 2 17 /04 /Avr /2012 12:00

 

A Paris, il existe une chaine de clubs de fitness « Les Cercles de la Forme ». 

Tous mes amis qui vont « aux cercles » en étant satisfaits, j’ai signé avant même d’y mettre un pied. Un petit tour au club de Saint Lazare a suffit à me faire une opinion : les Cercles de la Forme c’est les Cercles de l’Enfer.

 

logo_cercle_de_la_forme.jpg

 

"Les cercles de la forme" m'interdisent d'utiliser une photo de leur site.

Je mets donc leur logo (que tout le monde a le droit d'utiliser).


Précisions : Dans cet article, je ne parle que de la salle de la rue Saint Lazare. A priori, Lecourbe et de République sont plus agréables. Pour les autres, à vous de me dire.

Retour sur ma descente aux enfers...

 

Cercle 1 : L’accueil

Pas de perte d’espace, l’entrée du club est juste à côté des machines. L’odeur de sueur quand on passe la porte nous met tout de suite dans l’ambiance… Les mecs à l’entrée ne sont pas très accueillants. Ils vous montrent pas où se trouvent les vestiaires, les salles ou les appareils. Chacun pour soi. 

 

Cercle 2 : Le vestiaire

Il n’y a qu’un seul vestiaire pour les filles, deux pour les hommes. Je ne pourrais parler de ces derniers parce que je n’y suis pas allée… 

Arrivée avec 25 minutes d'avance sur le cours, ma première mission est de trouver un vestiaire. J’ai beau chercher dans tous les coins, tous les casiers ont un cadenas. Un peu éberluée, je demande autour de moi ce qu’il faut faire dans ces cas là ? « Soit tu laisses tes affaires dans un coin, soit tu les laisses à l’accueil ». On s’agglutine donc devant l’accueil pour qu'ils gardent nos sacs. Une jeune femme intervient : « C’est crade par terre, on les met où nos manteaux ». Regard perplexe de l’homme.

C’est décidé, je laisse mes fringues mais je garde mon sac à main avec mes clés, mon téléphone, mes cartes bleues…

 

Cercle 3 :  Le nombre de gens

En cherchant la salle de cours, je tombe sur une file de nanas qui poireautent dans un couloir. Elles m’apprennent qu’elles attendent le cours de cuisses-abdos-fessiers. Disciplinée, je me mets dans la queue. Le cours commence dans 15 minutes, mais j’apprends que les places sont chères si on veut y assister. Certaines doublent tout le monde sous les grognements des autres.

C'est pire que le RER A aux heures de pointe.

 

Cercle 4 : La salle

Lorsque vous entassez des dizaines de dizaines de filles (et un mec) dans une pièce minuscule, ça ressemble à un élevage de poules en batterie. Les tapis sont collés les uns aux autres et le prof (qui n’a pas la place de faire un seul exercice) nous dit « c’est un peu comme un tetris, il faut faire en sorte que tous les tapis puissent entrer dans la salle ». Tout le monde est atterré.

Notre salle se transforme vite en salle de yoga Bikram, sans le yoga. Héroïquement, une fille libère sa place, navigue entre les autres et ouvre une fenêtre. On a presque envie de l'applaudir !

 

Cercle 5 :  Le cours

Faire un cours de cuisses-abdos-fessiers avec pour seul espace un tapis de gym, c’est compliqué. Impossible de faire un exercice avec une jambe étirée devant ou derrière sous peine d’éborgner vos voisins ou de vous faire éborgner. Lorsqu’on doit gainer nos muscles en mode « je fais des pompes », le prof crie « mettez-vous en quinconce, vous y arriverez mieux ». 

L’apogée est atteint lorsqu’au bout de 30 minutes le prof commence les étirements. « Excusez moi, hèle une des filles, à quelle heure termine le cours ? » Grand seigneur il répond « Comme je suis arrivée un peu en retard, j’ai fait un peu plus long que d’habitude ». Seul problème, notre cours devait durer 45 minutes… « Ah bon ? Bon alors, debout tout le monde on va bosser les cuisses ».

Ah ? On avait vraiment l'impression que c'est exactement la partie qu'on avait bossé en début de cours.

 

Cercle 6 : L’endroit

J’avoue, au bout de ces 45 minutes en enfer, j’ai préféré ne pas rester pour le cours suivant. Une des fille m’explique : « L’autre salle est encore plus naze. Il y a des poteaux un peu partout donc pendant les cours de step on ne voit pas le prof ». En passant devant les quelques machines, je m'aperçois que pas un centimètre carré n'est disponible.  Ca donne envie.

 

Cercle 7 : Le hammam/sauna

Je récupère mes affaires à l’accueil, en me disant que si j’avais voulu choisir un autre sac que le mien, j’aurais pu sans aucun problème. Retour dans le vestiaire où je trouve un mini coin pour me changer. En face de moi, le sauna (ou hammam). Il est éteint, personne ne semble pressé d’y aller.

 

Cercle 8 : Les douches

Je n’ai pas essayé les douches. J’ai préféré attendre d’être chez moi pour en prendre une. En effet, les filles m’ont prévenue : « la propreté c'est pas ça », « il n’y a pas de pommeaux de douche », « c’est soit glacé, soit brûlant ». Effectivement, autour de moi tout le monde enlève ses fringues de sport et enfile sa tenue de ville sans passer par la case « nettoyons notre sueur sur place ».

 

Cercle 9 : Les gens

J’avoue, le 9ème cercle est le seul cercle qui n’est pas, à proprement parlé, infernal. L'unique point positif à ce club : tout le monde se parle et on se fait des copines en moins de 10 minutes. Etre en enfer, ça crée des liens !

 


Par Lucie de Paola - Publié dans : Testé et approuvé (ou pas)
Ecrire un commentaire - Voir les 18 commentaires
Retour à l'accueil

Auto-Promo

Boite aux lettres

Twitter

Facebook

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés