Vendredi 4 février 2011 5 04 /02 /Fév /2011 13:31

 

Dans une conversation « homme femme mode d’emploi » nous évoquions les hommes en couple qui continuent de draguer tout ce qui bouge. J’ai plusieurs fois parlé des hommes mariés/ pris qui trompent leurs femmes/amoureuses sans que ça ne leur pose le moindre problème mais je n’avais pas encore abordé ce qu’on appelle avec beaucoup d’élégance les Dom Juan.

Phénomène intéressant que les hommes qui draguent mais qui ne passent jamais à l’action…

 

don juan de marco

      Don Juan de Marco

 

 

Les hommes mariés qui trompent leurs épouses, on connaissait déjà. Aucune originalité là dedans. Parfois la maîtresse est au courant et accepte, parfois elle l’apprend plus tard et décide d’aller voir ailleurs si elle y est.

En revanche, les mecs qui allument mais ne passent pas à l’action sont plus rares. Un de mes amis m’a précisé « ça s’appelle du Donjuanisme ». Notons d’abord le terme : Don Juan… alors qu’une femme qui allume les mecs sans aller plus loin est une allumeuse voir une salope ! J’ai toujours adoré ces différences de vocabulaire entre le masculin et le féminin.

 

Courage, fuyons ! 

 

En résumé, nous nous faisons draguer dans les règles de l’art par un homme pris (on fini toujours par l’apprendre) qui après nous avoir allumées ne passent PAS à l’action.

Ca commence souvent par des sms ou des mails mignons qui peu à peu deviennent chauds bouillants. Nous, excitées comme des puces, on n’attend qu’une chose, qu’il nous saute dessus dès qu’on se verra. Le problème c’est qu’on ne se voit jamais… parce que ce type d’hommes est beaucoup plus audacieux sur le web que dans la vraie vie.

Les plus audacieux nous embrasseront à la dérobée, entre deux portes, parce que tout le monde le sait : « embrasser ce n’est pas tromper ». Mais jamais ils ne feront autre chose.

Quand ils nous sentent bien accrochées, pffffffffiou, la disparition ! « Mais je t’avais dit que j’étais pris ! Jamais je ne tromperai ma femme. Je pensais que c’était clair. Tu étais prévenue depuis le début » (ah ? on ne souvient pas de cette conversation. Satanée mémoire sélective !) Et hop, ils « sautent » sur une autre fille.

Tout ceci étant sans conséquence (pour eux essentiellement).

 

Pourquoi perdre son temps à nous chauffer si c’est pour ne pas venir profiter de l’occasion ? Je n’ai pas de réponse scientifique donc je vais devoir donner mon analyse pertinente de la situation.

 

Tentatives de compréhension

 

Pour rassurer son ego ? Il est en couple mais il a encore besoin de savoir qu’il peut plaire à d’autres femmes ? Qu’il est beau, charmant, drôle, incroyablement intelligent… Rien de tel que le regard d’une femme amoureuse sous le charme pour se sentir formidable. Malheureusement la femme qui partage sa vie connaît également ses défauts, il est donc moins mis en valeur dans son regard à elle... d'où ce besoin d'aller se rassurer ailleurs.


Par peur de temps qui passe ? Quand il a passé la quarantaine, il drague des gamines de 20 ans parce que oui, il est toujours jeune au fond de lui. (NdLucie : mais oui tu es jeune à 40 ans !!!)

Quand il a une petite trentaine, il flippe de se retrouver dans une vraie relation où on fait de vrais projets de vie alors il vérifie de temps en temps que, s’il le voulait vraiment, il pourrait s’échapper de sa vie.


Mais ils ne bougent pas parce qu’ils ont une conscience ? Eteindre le feu qu’ils ont créé veut dire tromper leur amoureuse. Finalement tout le monde n’est pas capable de le faire sans éprouver de remords, sans s’angoisser, de façon légère et sans penser à l’autre. (Du coup là je rends les Don Juan presque sympathiques…) Draguer c’est sans conséquence, ça ne fait de mal à personne (enfin sauf peut être à la fille en face qui se fait des films)


Parce qu’ils n’ont pas envie ? Ils sont amoureux de leurs compagnes et ne font que jouer. Un peu comme les chats avec les souris : la chasse et le jeu sont plus intéressants que la conclusion elle même. (Là tout de suite ils sont moins aimables)

 

Une pathologie ? En lisant un article sur le Post j’ai découvert cette merveilleuse définition : « Le donjuanisme est peu connu car c’est une pathologie où les hommes ne pensent pas avoir de problèmes à ce niveau là et entre nous, je rajouterai qu’ils pensent être des surhommes quand on les entend parler. Ils flirtent avec leur libido pour flatter leur ego, c’est aussi simple que cela. » Ca vous rappelle quelqu’un ?!?

 

Peu connue mais pourtant beaucoup pratiquée… 

 

Par Lucie de Paola - Publié dans : Ah... Les hommes...
Ecrire un commentaire - Voir les 17 commentaires
Retour à l'accueil

Auto-Promo

Boite aux lettres

Twitter

Facebook

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés