Lundi 7 mars 2011 1 07 /03 /Mars /2011 16:00

 

L'équipe d'Overblog m'a contactée il y a quelques semaines. Ils m'ont demandé de faire l'édito de leur page d'accueil, sujet imposé : le 8 mars. J'étais à la fois ravie et angoissée... Il fallait trouver un angle qui corresponde au blog mais qui ne dénature pas complétement l'idée principale de la journée de la femme. J'ai décidé de ne pas vous parler de la condition féminine dans le monde (qui me tient particulièrement à coeur) parce que le sujet ne saurait être évoqué rapidement et ponctuellement. Je me suis lancée dans un édito beaucoup plus léger qui correspond plus à l'esprit du blog.

Merci à Céline de m'avoir fait confiance !

 

Le 8 mars est la unique journée consacrée aux droits des femmes dans le monde. Toutes les manifestations organisées ont pour but d’améliorer la condition féminine, de valoriser les femmes...

Admettons le, en France, les femmes n’ont pas beaucoup de raisons de se plaindre. En cherchant bien on peut toujours trouver quelques trucs qui méritent une mobilisation pour la journée. Mais ce qui serait bien, ce serait de se concentrer sur les VRAIS problèmes de la condition féminine les 364 autres jours de l’année !

 

I understand the concept of cooking"Je comprends le concept de cuisiner et de faire la vaiselle, mais je ne pense pas que ça me concerne"

 

 

Avoir le droit de s’habiller comme on veut

… sans se faire insulter


"Putain mademoiselle t’es trop bonne… je te biiiiiiiiiiiip" (je vous épargne le reste de la phrase) Non mon gars, notre tenue n’est pas provoquante, on ne cherche pas à se faire sauter par le premier venu parce que notre jupe est au dessus du genoux… On aime porter de jolies tenues pour nous ! Comme la lingerie, on l’achète d’abord pour nous faire plaisir.

 

Avoir le droit de coucher avec qui on veut

… sans passer pour une salope


C’est fatiguant ce problème de vocabulaire que peuvent avoir les gens. Une fille qui a beaucoup de partenaires reste une salope alors qu’un homme est un tombeur. Il faudrait se mettre d’accord une bonne fois pour toute : soit on est tous des salopes/salauds… soit on est tous des séductrices/séducteurs. Parce qu’au final, on fait la même chose.

 

Avoir le droit de croire au Prince Charmant

… sans passer pour une crétine


"Mais attends, réveille toi ma petite, le Prince Charmant n’existe pas, c’est une connerie inventée pour les petites filles. Arrête d’être aussi naïve : tous les hommes sont des connards". Mais si on a envie d’y croire nous ? Quel besoin de venir nous briser nos espoirs ?

 

Avoir le droit de ne pas savoir faire la cuisine, le repassage

… sans passer pour une incompétente


Toutes les femmes ne sont pas des cordons bleu ou de parfaites petites femmes d’intérieur. Certaines d’entre nous sont spécialisées dans les plats surgelés et ont abandonné l’idée d’avoir un appart parfaitement rangé ! En plus il y a des hommes qui ADORENT faire le ménage… pourquoi les priver ?

 

Avoir le droit de ne pas avoir d’enfant

… sans passer pour une femme sans cœur


Toutes les femmes ne rêvent pas d’être mamans depuis qu’elles ont 4 ans. Ce n’est pas forcément inné… et ça ne veut pas dire pour autant qu’on est une mauvaise personne. Pourquoi avoir des enfants si on ne se sent pas prête à les élever ? 

 

Avoir le droit d’occuper un poste important

… sans que toute la boite nous accuse d’avoir eu une promotion canapé


"Tu sais comment elle a eu son augmentation ? Facile, elle a couché avec le numéro 2 de la boite". C’est drôle comme PERSONNE n’a l’air de penser, 30 secondes, qu’on a eu cette promotion grâce à notre intelligence. Ahah ! Tellement drôle… On est pliée de rire !

 

Avoir le droit d’être traitée comme une fille

… et pas comme un pote !


Oui, nos grands-mères et nos mères se sont battues pour nos droits mais ça ne veut pas dire qu’on n’aime pas qu’un homme soit galant et prévenant avec nous. L’égalité c’est sympa mais ça a quelques limites. Je sens que les féministes vont s’insurger…

 

Je le répète : nous sommes extrêmement chanceuses de vivre en France. Bien sûr des inégalité entre les hommes et les femmes existent, mais elles semblent bien dérisoires comparées à d’autres pays dans le monde.

Il ne faudrait jamais oublier que certaines femmes n’ont AUCUN droit : c’est pour elles qu’il faut se mobiliser. Les aider à acquérir des droits fondamentaux devrait être un combat de tous les jours, pas juste une prise de conscience le 8 mars.

Soyons futiles pour nous aujourd’hui et battons nous pour elles le reste de l’année ! 

Par Lucie de Paola - Publié dans : Le blog
Ecrire un commentaire - Voir les 27 commentaires
Retour à l'accueil

Auto-Promo

Boite aux lettres

Facebook

Follow Me on Pinterest

Twitter

Blog coup de coeur ELLE

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés