Mardi 21 août 2012 2 21 /08 /Août /2012 12:48

 

 

Après avoir râlé tout l’été à cause du temps pourri, tout le monde râle parce qu’on meurt de chaud. Ceci est rhétorique, n’oubliez pas de vous hydrater au cas où… Alors oui, c’est pénible d’avoir l’impression de rentrer dans un four quand on sort de chez soi mais c’est sans compter sur les bienfaits de cette canicule.

 

soleil-canicule.jpg

 

 

A nous les soldes !

 

Avouons qu’acheter des trucs d’été alors qu’il faisait 12°, ce n’était pas très tentant. C’est donc le moment pour profiter des « promotions » qui pullulent dans les magasins qui n’arrivent pas à se débarrasser de leur stock du printemps dernier.

 

 

On s’habille comme on veut

 

Le débat robe/short/jupe VS le pantalon/legging/truc couvrant n’a plus lieu d’être. Quel que soit notre morphologie, on s’habille comme on veut ! Jamais les filles n’auront autant mis de robes légères et de sandales que ces derniers jours. Une robe de plage et des tongs pour se balader dans Paris ? Pas de problème, tout le monde fait pareil. J’attends celle qui osera la capeline.

 

Des fringues propres en pagaille

 

Vu que nos vêtements sèchent en 3 heures, on en profite pour vider son panier à linge et faire des lessives. Non seulement ça humidifie l’air de notre appart mais en plus on ne peux plus dire « mince, je ne pourrai pas mettre ma robe chérie, elle est au fond du linge sale ». NdeLucie : Les personnes qui utilisent un sèche linge par ce temps sont folles à lier.

 

On maigrit

 

Avec 38° QUI a envie de manger ? Personne… Du coup, notre balance devient notre meilleure copine. Tout arrive. J’attire quand même votre attention sur un point de détail : si on ne mange plus (trop) parce qu’il fait trop chaud, notre corps se jettera avec amour sur le prochain petit pois avalé et le stockera. Profitons donc pour manger toujours régulièrement mais pour remplacer les pâtes au fromage par des fruits.

 

A nous la Ben & Jerry’s

 

A défaut de manger des pizzas et autres produits caloriques chauds, on peut se ruer sur la glace, les sorbets et les misterfreeze sans se sentir coupable. C’est pas notre gourmandise, c’est le temps qui veut ça.

 

On passe un temps fou au supermarché

 

Alors qu’on se balade dans la rue à deux à l’heure, parce qu’il ne faut pas pousser, un vent frais vient nous caresser les jambes. Une petite bise ? Que nenni, c’est la clim du supermarché qui fait l’angle. Envoûtée par cette fraîcheur, on se laisse happer par le Monop/G20/Franprix et on y reste une bonne heure. Pour une fois, il ne manquera rien dans notre frigo.

 

Notre productivité est restreinte

 

J’ai vu des gens faire leur jogging par 37° à 12h. A mon avis, nous ne les reverrons pas, ils sont décédés sur le bord du trottoir.

Comme on dort mal, on arrive en retard au bureau et on commence notre journée vers 10h30. Dans l’après-midi, on en profite pour faire une petite sieste. Je vous rassure, votre boss fait probablement la même chose, écrasé par la chaleur. En revanche, dès la semaine prochaine, plus d’excuse et au boulot !

 

Bon alors, c’est fini de se plaindre ? Profitez bon sang ! Parce que dans quelques jours, on va retomber à 20° et que de nouveau, tout le monde râlera. Ah mais en fait les Français sont connus pour ne jamais être contents ? On se demande bien pourquoi…

Par Lucie de Paola - Publié dans : Life
Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires
Retour à l'accueil

Auto-Promo

Boite aux lettres

Twitter

Facebook

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés